Test d'Alpha Protocol, quand SEGA attaque Mass Effect.

Publié le par PsEuDoLeSs


Connu pour des titres tels que Star Wars : Knights of the Old Republic II, ou plus récemment Fallout : New Vegas. Le studio Obsidian Entertaiment avait misé gros sur un acion-rpg lorgnant du côté de Mass Effect, mais dans une ambiance d'espionnage contemporain. Après un développement houleux et de nombreux reports de sortie, Alpha Protocol débarque sur PC et console HD.
alpha.0
My name is Thorton :

Vous incarnez Michael Thorton, un espion fraichement engagé pour servir Alpha Protocol, une agence gouvernementale ultra-secrète (bien entendu connu de pratiquement tous les protagonistes du jeu, à l'image de la fameuse réplique "Ah vous êtes James Bond le fameux agent secret"). Tout allait pour le mieux lorsque Thorton se voit trahi et utilisé par sa nouvelle agence qui va le faire passer pour un traître aux yeux de tous. Avide de revanche et de réponse, vous allez devoir glaner des infos au rythme de plusieurs missions à travers le monde. L'intrigue d'Alpha Protocol se montre riche et complexe et sent bon le film d'espionnage, seul problème, une originalité quasi-nulle dans ses rebondissements empêchent véritablement d'éprouver un réel intérêt. Sans parler d'une mise en scène mollassonne et à un petit paquet d'incohérence qui ne viennent pas arranger un scénario déjà boitillant.

alpha.7

Pâle copie de Mass Effect, ah bon :

Reprenant pas mal d'éléments à Mass Effect, Alpha Protocol joue la carte de l'action-rpg à fond. Le système de dialogue dynamique équivaut celui du jeu de BioWare (à la différence qu'Alpha Protocol propose des intonations et des comportements plutôt que des phrases), on gagne de l'expérience en remplissant divers objectifs, en piratant des ordinateurs afin d'y subtiliser de précieuses données, en crochetant des serrures etc. Cette expérience vous fait gagner des niveaux, qui vous octroieront des points servant à améliorer votre Thorton. A vous donc de choisir si vous allez opter pour les améliorations de furtivité ou celles concernant les armes. Vos choix entrainant une appréhension différente des missions et, par la même occasion, un déroulement du jeu différent. De ce point de vue là, pas de problème, le jeu propose une personnalisation des caractéristiques assez étendue (plus que sa personnalisation visuelle, avec ses cinq coupes de cheveux et ces trois lunettes ...) influant correctement sur la façon de jouer. Les férus d'infiltration et les joueurs plus actions pourront jouer sans problème, enfin ...


alpha.3

Quelques qualités sous une couche de problèmes :

Cela dépendra de votre capacité à fermer les yeux sur pas mal de défauts et à faire l'effort de continuer. Car, Alpha Protocol possède moult lacunes. Au niveau du gameplay pour commencer. Le titre choc par la rigidité des actions, le cover system visant à s'abriter derrière une cachette de fortune n'est pas optimal et certaines actions sont difficiles à exécuter (comme sortir d'une cachette pour courir à une autre). Un ennemi vous contourne et commence à vous frapper ; premier réflexe, appuyer sur la touche corps à corps et bien non, cela ne fait rien. Il faut incliner le joystick gauche vers le bas pour se décoller du mur et après frapper. Des choses de ce type, le jeu en regorge. Problème aussi au niveau du système de tir, oublié la possibilité de mettre un head shot à un vigile qui vous tourne le dos (du moins au début du jeu). Thorton vise comme un pied et est aussi mobile qu'un bulldozer, de plus, on se fait difficilement au réticule de visée. Vous pouvez aligner la tête d'un type avec votre point central dix minutes, lors du tir la balle peut passer devant le nez du sbire, frustrant. Heureusement, des améliorations viendront compenser tout cela, mais je rappelle que Thorton était espion à la base, pas laveur de carreaux et que donc, il sait un minimum se servir d'une arme. Même reproche pour le système de combat maladroit et mal animé.

alpha.5

Une technique à la ramasse :


Vient ensuite la réalisation pauvre du titre. D'habitude on a tendance à dire que les jeux utilisant l'Unreal Engine 3 ont une fâcheuse tendance à se ressembler. Là vous aurez du mal à croire qu'Alpha Protocol utilise le moteur de Bioshock et Gears of War. Tant les textures sont pauvres (avec des retards d'affichage plus que fréquents), les persos peu détaillés (sans compter le chara design banal) pour un rendu global en dessous de ce que l'on est en droit d'attendre d'une production next gen. Sans parler des bugs en tout genre (pour vous dire, même les logos en début de jeu ont des soucis), des animations ratées, de l'IA minable et des cut scenes d'un ennui certain dont seul le dialogue dynamique nous tient en éveil.
Pour compléter ce tableau peu reluisant, ajoutons à cela un jeu en anglais sous-titré possédant une VO relativement correcte et une musique sans réelle recherche qui ne restera certainement pas dans les mémoires.

alpha.2


Le charisme c'est plus fort que toi :

Concernant la durée de vie, comptez une petite dizaine d'heure pour boucler l'intrigue en normal. Bien entendu le jeu propose divers modes de difficulté et fins, mais la réelle difficulté viendra de savoir si vous allez réussir à passer outre tous les problèmes d'Alpha Protocol. Car, quand bien même j'ai pu pesté en jouant au jeu, quand bien même tout ce que vous venez de lire n'est pas encourageant, je dois reconnaître qu'une fois le cap passé. J'ai quand même pris un peu de plaisir à jouer l'agent Michael Thorton, dont le plus grand défi consiste à le rendre un minimum charismatique. Une fois les premières compétences utiles débloquées, un bon équipement achetés (comme tout bon rpg, vous pouvez acheter armes et armures et même de quoi customiser tout ça via salaire de mission ou divers bonus planqué par-ci par là), à partir de là le jeu devient plus plaisant à jouer. Mais bien sûr il faut s'accrocher comme un damné pour cela.


alpha.4


Console : PS3 (disponible aussi sur PC et Xbox 360)
Editeur : SEGA
Développeur : Obsidian Entertainment
Genre : Action/RPG
Mode de joueur : Solo uniquement



L'avis de
PsEuDoLeSs sur Alpha Protocol :



Au final : 12/20



Plein de bonnes idées (notamment un des meilleurs systèmes de crochetage de serrure que je connaisse, des missions basées uniquement sur des dialogues) et fort d'un univers tout de même intéressant et d'une aventure riche et fluctuante, Alpha Protocol déçois grandement par son manque de finition et ses défauts outrageux. C'est un comble de devoir autant batailler contre soi-même pour sortir quelques points positifs de tout ça. Le trop peu de choses intéressantes du jeu est totalement noyé dans un flot d'écueil qui font passer Alpha Protocol pour un jeu de seconde zone là où on nous vendait un Mass Effect contemporain. Si le constat s'améliore un peu avec le temps, on en sort tout de même avec un goût de déception en bouche.



alpha.6

" Les amateurs d'action-rpg resteront sur Mass Efect "


Publié dans Test

Commenter cet article

batto 10/04/2011 14:18



J'en est souvent entendu parler...ton test exprime bien les défaut du titre, mais parfois ce genre de jeu peux permettre de s'amuser un peu malgré ses défauts...comme Battle Lost Angeles sur XBA
une grosse daube certes mais j'ai tester la démo et j'aime malgré les défauts.


 


Il n'y a pas eu de démo pour alpha Protocol non ?



PsEuDoLeSs 10/04/2011 14:56



J'ai précisier dans le test que je me suis tout de même un peu amusé dans Alpha Protocol, il a juste fallu gratter à mort cette épaisse couche de problèmes. Battle for Los Angeles rentre pas
dans la même catégorie je pense, là on rentre dans les vraies grosses bouses et c'est vrai que sur certaines on peut s'amuser.

Il me semble pas qu'une demo ait été disponible, ou peut-être qu'elle l'a été, mais qu'ils l'ont retiré. Mais tu peux toujours essayer de faire un tour rapide sur les services en ligne, histoire
d'être sûr.



mariomario 08/04/2011 18:07



merci pour ce test qui pose bien les problèmes sans nier certaines qualités ! 


 



PsEuDoLeSs 08/04/2011 18:29



Ca fait plaisir de voir que quelqu'un prend la peine de me lire, merci à toi (j'espere que beaucoup suivront ton exemple ^^)
J'ai essayé d'être objectif et le plus fidèle possible à mes impressions pendant mes parties.