Mickey arrive dans un test épic et peinturluré

Publié le par PsEuDoLeSs

Tout le monde connait Mickey Mouse, a moins de sortir d'un coma de plus de 80 années. La souris la plus populaire du monde revient en effet dans l'univers vidéoludique, après pas mal de temps d'absence, dans un jeu qui s'annonçait sacrément prometteur et dont l'univers contrasté fortement avec les habitudes chromatiques propres à Disney. Fut un temps où jeu estampillé Disney rimé avec qualité, mais est-ce encore le cas aujourd'hui ?

Epic.0
Un Mickey 2.0

Epic Mickey est introduit par une cut scene, réalisée avec le moteur du jeu, trés plaisante.En pleine sieste après la lecture du livre de Lewis Caroll "De l'autre côté du miroir" (suite d'Alice aux pays des merveilles) Mickey se prend l'envie d'essayer de passer, comme Alice, de l'autre côté du miroir qui trône chez lui. Y parvenant il arrive dans la demeure de Yen Sid, le magicien aperçu dans "Fantasia". Ce dernier est en train d'experimenter un piceau magique capable de créer tout un univers devant les yeux d'un Mickey curieux et ébahit. Une fois son exercice fini, Yen par comme toujours faire un petit dodo ; l'occasion rêvée pour que Mickey puisse lui aussi faire mumuse avec un objet magique. La catastrophe n'est pas loin quand on connait l'incompatibilité que Mickey a avec la magie et l'adresse et il ne faut pas longtemps avant que la souris donne naissance à une créature sombre et effrayante et hostile. Apeuré, Mickey s'enfuit le plus vite possible et renverse dans la précipitation, une bouteille de diluant à peinture sur le monde du magicien, avant de traverser le miroir dans le sens inverse. Plusieurs mois se passent et Mickey semble avoir oublié cette affreuse expérience ; seulement voilà, un beau jour la créature noire qu'il avait créé débarque dans son monde et entraine Mickey à l'intérieur du monde magique de Yen. Mickey va donc devoir vaincre le fantôme noir, retourner dans son monde, mais aussi sauvé celui qu'il a ravagé (le monde de la désolation). Il y a du boulot pour une souris armée d'un pinceau.

Epic.1
Un hommage à Disney

Epic Mickey est un jeu d'aventure/plates-formes en 3D dans le pur style "Super Mario 64". On dirige Mickey à l'aide du nunchuck et le pointeur de la Wiimote est utilisée comme viseur. Jusque là rien de bien original, mais peut-être que l'on trouvera la nouveauté dans le gameplay à proprement parlé.
De neuf ? On n'aperçoit que l'inspiration d'un certain Okami, car à l'instar d'Amaterasu du jeu de Capcom, Mickey dispose d'un pinceau magique au centre des mécaniques de jeu. Mais si le loup blanc ne pouvait que dessiner des choses, la souris noire elle est capable d'en effacer. Tout le jeu repose sur le pinceau magique et sur ses deux pouvoirs. En effet la touche B de la Wiimote est assignée à la peinture qui permet à Mickey de reconstruire certains éléments de décors, d'activer certains mécanismes ou même de transformer ses ennemis en alliés temporaires ; pour faire simple la peinture correspond aux bonnes actions. Tandis que la touche Z correspond au diluant et donc aux "côté obscur de Mickey", le diluant efface décors et personnages, un moyen radical de se débarrasser de tout ce qui peut entraver Mickey dans son exploration du monde de la désolation (si la visé n'était pas contre nous par moment). Mis à part ces petites subtilités, Mickey possède une attaque tournoyante (en secouant la Wiimote) pratique pour les ennemis trop près d'un bord et la possibilité (à partir d'un moment dans l'aventure) utiliser des croquis d'objets qu'il pourra faire apparaître en combat ou pour la résolution d'énigmes (une télévision est source d'électricité, mais peut aussi distraire les ennemis), le reste de son panel de mouvement rentre dans le cahier des charges classique dès lors que l'on a affaire à un jeu de ce genre ; Mickey saute, Mickey parle aux gens ...

Epic.3
Mickey maroufle comme un pro

Oui Mickey parle aux gens, car Epic Mickey propose des quêtes annexes via les habitants du monde de la désolation (des très anciens persos Disney pour la plupart). Une idée louable, mais qui finie un peu par agacer pour deux raisons. Primo, les dialogues ou plutôt l'absence de dialogues parlés (dont on parlera un peu plus tard) et les allez-retour qu'obligent certaines quêtes. Des trajets qui s'exécutent via de courts passages en 2D orientés plates-formes pur dans des décors de vieux Disney. Si ces passages sont agréables, bourrés de bonnes idées et plein de nostalgie pour les plus vieux ; le fait de devoir en pratiquer plusieurs dizaines de fois dans tout le jeu fini par lasser et on a l'impression que tout cela est fait pour rallonger la durée de vie. Une durée de vie qui n'a pas besoin de ce genre de longueur entant donnée qu'Epic Mickey propose une expérience et une contenu conséquent. Les plus acharnés pourront perdre quelques heures de plus à chercher les nombreux bonus (croquis, dessins d'époque ...) tandis que les plus rapide en auront déjà pour une bonne quinzaine d'heures rien que pour l'intrigue principale ; rajouter donc les bonus et les quatre fins différentes et vous avez de quoi doubler ce chiffre.

Epic.4
Warren Spector tel Michel Ange pour Disney

Dès que les toutes premières informations avaient filtré sur Epic Mickey, on se souvient de la suprise que ça avait été de voir la souris de Disney plongée dans un univers plus sombre qu'à l'accoutumé. En effet le travail de Warren Spector (System Shock, Deus Ex) dénote grandement avec tout ce que l'on a déjà pu voir chez Disney. Avec des décors parfois mignons et d'autres plus inquiétants sans compter sur la possibilité laisser au joueur de remédier ou d'empirer les choses à l'aide du pinceau. Une idée agréable, mais hélas sous exploitée, car si le joueur fait l'effort de repeindre tout Oswille avant de partir à l'aventure, à son retour tout aura de nouveau son aspect original. On aurait aimé que le jeu garde les traces des agissements du joueur, d'autant qu'il prend déjà en compte ses actions pour l'emmener vers une des quatre fins différentes. Du point de vue technique, s'il est évident que l'on se trouve sur Wii, il faut reconnaître que le jeu s'en tire bien en ce qui concerne sa réalisation, sans compter sur le travail esthétique superbe qui font de ce Epic Mickey, un des plus beaux jeux du catalogue Wii.
Un mot sur la bande son du jeu, impeccable. Tout comme les décors, les musiques oscillent entre des rythme mignons et des mélodies plus inquiétantes et offrent un contraste cohérent et jouissif. Gros reproche par contre sur tout ce qui touche aux dialogues, ces derniers n'étant ponctués que de "Ahah, ohoh" rigolo le temps des premiers dialogues, mais vite harassant et qui ternissent les séquences d'animations classieuses. On aurait aimé qu'au moins Mickey et les personnages principaux aient la parole, mais non. Les petits comme les grands auraient préféré retrouver la bonne voix de Mickey plutôt que ce yaourt niais et mielleux, vraiment dommage. Mais le pire défaut d'Epic Mickey est sans nul doute sa caméra ultra-capricieuse qui vient littéralement pourrir certaines phase de jeu en se bloquant dans un endroit pas vraiment pratique, empêchant de viser correctement par moment ou se calant même de l'autre côté d'un mur, ne laissant qu'une silhouette de Mickey pour s'orienter.

Console : Wii
Editeur : Disney Interactive
Devloppeur : Junction point
Genre : Action/Aventure
Mode de jeu : solo uniquement

 

Epic.5 

L'avis de PsEuDoLeSs sur Disney Epic Mickey :

On en attendait beaucoup de ce nouveau Mickey. S'il n'est pas parfait (longueur, caméra capricieuse) le jeu possède de nombreuses qualités (univers riche et travaillé, musique, mécanique de jeu, durée de vie) qui font d'Epic Mickey, une valeur sûre de la ludothèque Wii. Un jeu de plates-formes bien ficelé malgré des soucis de jouabilités certains, Epic Mickey propose un univers si riche et attachant qu'il ne demande pas un effort insurmontable pour passer outre ses défauts. Nul doute que Mickey a fait forte impression sur ce coup-là sans forcément marcher sur les plates bandes d'un certain Mario. Une nouvelle aventure vidéoludique de la souris noire en short rouge pour les petits comme pour les grands.


16/20


"Une plongée chez Disney qui fait plaisir"

 

 

 

N'oubliez pas de vous abonner à notre flux rss, retrouvez nos vidéos sur  Dailymotion et vos commentaires sont toujours les bien venus. 

Publié dans Test

Commenter cet article

AdamasSamud 24/12/2010 23:37



Quoi ? Qui ? Moi ? Vous voler une replique ? Mais, très cher, vous me connaissez mal !



AdamasSamud 24/12/2010 22:57



Un jeu où on peut voir Mickey ce secouer le pinceau ? Interessant me direz vous. Pour ma part c'est non. Même si ma Wii attend patiement une nouvelle gallette, autant acheter "de Blob", jeu où
les amateurs de coloriage de monde adorent..



PsEuDoLeSs 24/12/2010 23:36



J'ai pas passé assez de temps sur "De Blob" pour pouvoir le critiquer comme il se doit. Quant à la réplique de Mickey qui se secoue le pinceau, c'est une replique copyright de moi ça, petit
saligaud va :p



Soichiro-damma 24/12/2010 00:50



Moi aussi il me fais de l'oeil mais je pense attendre de le trouver à petit prix en import, ou que PsEuDoless me fasse un petit cadeau de noel.



Emilie 23/12/2010 23:37



C'est un jeu qui me tente bien, après il a des défauts mais bon j'ai envie de dire comme tous les jeux..