Marvel vs Capcom 3 : Test d'un jeu plein de quart de cercle.

Publié le par PsEuDoLeSs

 

Il aura fallu attendre neuf ans pour que Capcom donne une suite à l'excellent Marvel vs Cacpom 2, sorti à l'époque sur PS2, Xbox et Dreamcast avant de devenir téléchargeable sur Xbox 360 et PS3. A l'instar de Capcom vs Snk, la série Marvel vs Capcom propose un jeu de combat au gameplay 2D dont le cast de combattants mélange divers héros, ici issus des comics Marvel de notre enfance et des licences Capcom. Si vous vous demandiez qui est le plus fort entre Ryu et Spiderman, votre rêve était désormais jouable. L'éditeur japonais remet donc le couvert avec un nouvel opus HD toujours aussi explosif.


MvC3.0

Arts martiaux vs Super héros :


Jeu de baston cross-over misant sur le spectaculaire des affrontements, il semble évident que le scénario est pratiquement inexistant. Il y a bien un minuscule file d'intrigue pour le mode arcade, mais je préfère faire l'impasse. Déjà parce que ce n'a jamais été l'attrait principal d'un jeu de combat, mais aussi parce que le traditionnel ridicule de ce dernier, dans ce type de jeu m'autorise à ne pas plus en parler.
Quand on fait la critique d'un jeu de combat, les questions que l'on doit avant tout se poser sont : Est-ce que le gameplay tient la route ? Est-ce fun ? Ce ne sont pas là les deux seules questions qui seront abordées, mais ce sont les deux interrogations incontournables.


MvC3.1

Du fun illico presto :


Question maniabilité, Marvel vs Capcom 3 se situe dans la plus pure tradition de la série. Les combats se déroule avec des équipes de trois personnages, le joueur ayant la possibilité d'appeler ses amis en renfort ou même de carrément changer de personnage afin que le héros sortant regagne un peu de sa barre de vie. Vos deux compagnons étant assignés aux gâchettes des manettes, une pression pour le soutient et un maintient pour le changement ; simple et efficace. Bien entendu, tout un tas de subtilités viennent agrémenter les combats, on retrouve d'ailleurs pas mal d'éléments initiés dans Tatsnuko vs Capcom. Comme par exemple les cross-over counter qui permettent de changer de combattants alors que l'on se protège, ou encore le fait de changer de personnage durant un combo aérien. Des subtilités qu'il sera impératif de maîtriser si l'on désire augmenter son niveau de jeu. On retrouve aussi les classiques jauges de furies permettant de réaliser des hyper combos seul ou carrément à trois pour les plus puissants, foutoir à l'écran garantit.
Connaissant le passif de Capcom pour les jeux de baston, on ne pouvait s'attendre qu'à du très bon. Les contrôles répondent très bien, le maniement est souple, la prise en main rapide et les plus perfectionnistes auront moult combos à apprendre.


Il va de soi que le fun qui se dégage de chacun des combats est indéniable. Ce joyeux bordel où l'écran est tellement surchargé d'effet que l'on distingue à peine son perso assure le spectacle et range MvC3 dans la catégorie du défouloir immédiat. Mais que les joueurs plus expérimentés se rassurent, cela n'empêche en rien une certaine technicité.
Et pour assurer le spectacle, le casting joue lui-aussi un rôle primordial. Très éclectique, avec un total de 36 personnages allant du gros bourrin comme Hulk au perso classique type Ryu, en passant par les personnages plus comiques tels que Amaterasu (le loup d'Okami) ou encore Arthur (héros de Goul'n Ghost). Autant de Marvel que de Capcom et un éventail assez large pour couvrir toutes les attentes en terme de stratégie.


MvC3.2


Equilibrage ? Où ça un équilibrage ?


Cependant, ce cast est sujet à débat. Déjà par la présence de certains héros dont on se serait bien passés ou que l'on aurait préféré remplacer par un autre. Viewtiful Joe était déjà présent dans Tatsunoko vs Capcom où il ne présentait déjà pas grand intérêt là où un Megaman aurait sans doute été préférable. Second point, si le nombre de 36 personnages est satisfaisant, il est très étrange que 32 soit déjà ouverts en début de jeu. Oui, vous avez bien lu, on ne débloque que quatre nouveaux personnages, ce qui se fait en deux petites heures de jeu à peine. Là où Marvel vs Capcom 2 en proposé 56 au total, ce qui est trop au final, puisqu'on ne savait plus qui prendre et qu'en plus, beaucoup étaient similaires dans leur style de combat (ce qui est moins le cas dans MvC3) ; néanmoins pour tous les avoir, il fallait batailler sec. Conséquence d'une casualisation qui saborde littéralement la durée de vie de l'expérience solo. Troisième point, l'écart flagrant de puissance entre les personnages. Comme souvent dans ce genre de jeu, l'équilibrage n'est pas parfait. Dans MvC3 vous avez les persos handicapés (Joe et Arthur ne court pas et ont une portée de frappe ridicule) et les persos over cheatés type Deadpool, Wesker ou Dante dont les attaques et les téléportations complètent une puissance et une portée franchement abusées.


MvC3.3

Quelques ombres au tableau :


Dernier point et pas des moindres, concernant les personnages, l'utilisation abusive de DLC visant à compléter le cast. Jusque là rien d'extraordinaire de la part d'un éditeur qui refourgue en pagaille des costumes inutiles pour Super Street Fighters IV ; sauf qu'ici c'est encore plus une escroquerie. Oubliez les packs, ici les persos se vendent à l'unité au tarif exorbitant de 5€ LE perso. D'autant que quand on voit la tronche des deux premiers proposés ; à savoir Jill de Resident Evil 5 (ahem) et Shuma gorath, l'alien vert pratiquement inconnu, on a de quoi pousser une gueulante. En plus de pratiquer un tarif excessif, Capcom n'a même pas la présence d'esprit d'opter pour un subterfuge afin de faire passer la pilule. Je ne sais pas moi, mais à 5€, ils peuvent faire un pack de deux persos et là encore c'est du vol, mais en regroupant un pourri dont personne ne veut (suivez mon regard vers Jill) avec un héros hyper charismatique et populaire (exemple Gambit, Venom ou pourquoi pas Ghost Rider), Capcom aurait sans doute fait une meilleure manoeuvre commerciale ... mais bon c'est eux qui voient.


Comme c'est parti, continuons un brin sur les reproches que l'on pourrait faire au jeu. Comme il a déjà été dit, l'expérience solo du titre est totalement plombée et si vous ne jouez pas en ligne ou si vous n'avez pas d'amis, vous pouvez d'ores et déjà oublier vous procurer MvC3. Vient ensuite un nombre de stage trop faible, des artworks pas toujours convaincants et la furieuse impression de ne finalement jouer qu'à un Tatsunoko vs Capcom en HD et avec des héros issus d'une licence plus connue par chez nous. La seule différence avec le jeu de combat exclusif à la Wii, outre le fait d'avoir Spidey au lieu de Karas, vient de la présence du facteur X. Une petite feature qui s'active en pressant les quatre touches de coup et qui voit votre personnage dopé (plus résistant, plus fort, plus beau ?) durant un bref instant. On en change pas une formule qui gagne me direz-vous.


MvC3.4

Une technique maîtrisée :


Il n'a pas encore été question de la réalisation technique du titre. En effet, Marvel vs Capcom 3 propose en toute logique, une patte graphique typée comics et des menus sous formes de BD fort agréables renforçant l'impression d'assister à un pur fantasme de geek en pleine lecture. Si les décors sont peu nombreux, chacun propose néanmoins une réalisation très soignée et un niveau de détail très poussé, même si l'on n'a pas souvent le temps d'admirer le paysage tant l'action est frénétique. Concernant les bruitages et les musiques pas de réels problèmes, chaque héros dispose de son thème propre. A noter, la possibilité d'opter pour les doublages anglais ou japonais des personnages et même de paramétrer cela au cas par cas pour chacun des combattants. Par contre, si les personnages disposent d'une modélisation plus que correctes et d'un traitement cell-shading comic book qui pète, on aurait sans doute apprécié plus de détails et de finesse. Néanmoins, Marvel vs Capcom 3 se place en digne successeur et en excellente alternative au jeu de combat plus sérieux. Fun et technique, il assurera sans problème le show durant de longues soirées entre amis.


MvC3.6.jpg

Console : Xbox 360 (disponible aussi sur PS3)
Editeur : Capcom
Développeur : Capcom
Genre : Combat
Mode de joueur : Solo + Online




L'avis de
PsEuDoLeSs sur Marvel vs Capcom 3 :

 



Au final : 16/20

 

 

 

 

Longtemps attendu, le nouvel opus de la série Marvel vs Capcom ne déroge pas à la règle et propose des combats nerveux et immédiatement fun, une prise en main efficace et un déluge d'effets visuels. Accessible pour les amateurs, mais proposant quelques subtilités pour les joueurs plus expérimentés et bourré de fun et d'humour (c.f Deadpool égal à lui-même). MvC3 réussit le grand écart et nous livre un jeu de baston déluré à l'esthétique soignée. Oubliez par contre un équilibrage entre les personnages, certains étant clairement plus puissants que d'autres. Ce qui vient également entacher le tableau ; un intérêt solo qui s'épuise très vite et un cast discutable, sans compter la pléthore de persos DLC qui pointe le bout de son nez et dont le prix frise l'inacceptable.

 

MvC3.5 

 

" De la baston conviviale qui t'explose les yeux "

Publié dans Test

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NeoJin 29/03/2011 00:30



Totalement d'accord, le monde du jeu vidéo est atteint des mêmes maux financiers que d'autres domaines.


 


Et merci pour le lien de la vidéo, je regarderais cela dès que possible.



NeoJin 25/03/2011 00:22



Yep très bon test qui resume globalement mon avis sur le jeu.


Et apparament on est tous accordé pour dire que le DLC est assez inacceptable pour le cas de MvsC3...



PsEuDoLeSs 25/03/2011 02:46



Le DLC n'en fini pas de commettre des outrages de ce genre, c'est triste de voir que  la balance penche plus du côté des profiteurs que de celui des éditeurs qui proposent réellement du
contenu supplémentaire. Si on prend 5€ le perso, ça ramène le jeu à 180 puisqu'il y a 36 personnages au choix ! De qui se moque-t-on !!

On a parlé du cas DLC dans une de nos émissions ... Editeurs vs Fric de gamer, je vous invite à la voir si jamais elle vous est inconnue :

http://www.dailymotion.com/video/xfhr0m_critical-damage-editeurs-vs-fric-de-gamer_videogames



PsEuDoLeSs ;)



batto 23/03/2011 18:45



Ouai les DLC c'est grave abusé mais bon c'est habituel...


 


Bon test sinon (plus sérieux que le mien) ^^