Les lois du jeu-vidéo # 1 :

Publié le par PsEuDoLeSs

Sous cette appellation faussement scientifique se trouve en réalité un constat plutôt alarmant sur le monde du jeu-vidéo. Un monde qui n'échappe pas à l'emprise des règles. A l'instar de notre monde à nous, soumis à la loi de l'attraction Terrestre qui fait qu'une pomme lâchée dans la proximité de la Terre est indubitablement attirée vers le centre cette dernière, ou bien de la loi de Finagle qui dit que toute chose qui peut mal tourner tourne mal (plus connu sous le nom de loi de l'emmerdement maximum) et bien le monde du polygone et du pixel connait lui aussi plusieurs règles. Comme par exemple la règle qui prouve qu'une adaptation d'un film en jeu-vidéo a une probabilité proche de 100% de donner un jeu abjecte et totalement raté. Ou qu'un jeu qui marche bien aura une suite histoire d'engendrer un maximum de profit, ou une autre prouvant qu'Activision et plus particulièrement Bobby Kotick fait tout son possible pour se mettre les joueurs à dos, mais ce ne sont pas ces règles que j'ai envie d'approfondir avec vous aujourd'hui. Non, aujourd'hui nous allons nous pencher sur une autre loi du jeu-vidéo. Celle que l'on nomme la règle de la jaquette (éclairs et musique dramatique).




La règle de la jaquette, comment ça se traduit concrètement ? C'est très simple, c'est quand la simple vue de la jaquette d'un jeu vous procure un frisson dans le dos, accompagné de la certitude que ce qui se trouve la dedans est particulièrement terrible.
Ce n'est pas simplement une jaquette moche, ça il y en a eu des tas. Surtout dans les années 80-90, qui était une véritable foire aux monstres avec des choses fuckin creepy. Mettons ça sur le compte de l'époque et sur la jeunesse du jeu-vidéo.

powerblade--article image
Mais si la quasi-totalité des jaquettes filaient la gerbes, tous les jeux n'étaient pas d'immondes bouses sans nom. Là où ça ne va plus c'est que nous sommes aujourd'hui au 21e siècle et que l'espèce humaine semble avoir perdu sa folie des couleurs flashys et des mélanges improbables. Fini l'époque où porter un pantalon orange avec des bretelles vertes pommes et une chemise rose était tendance. Alors pourquoi a-t-on toujours droit à d'infâmes covers sur nos boîtes de jeu ?




DeadSpaceExtraction Wii jaquette003


Tient d'ailleurs, il est de bon ton de glisser un mot sur les adaptations que peuvent subir les jaquettes suivants les pays. Non non vous ne rêvez pas, il arrive souvent qu'une jaquette change complètement du Japon aux États-Unis par exemple. Observez les ravages de l'occidentalisation sur la jaquette du médiocre Michigan : Report from Hell, Japon à gauche, le reste du monde à droite. Même si le jeu reste nul à chier, avouez que l'un d'elle met moins la puce à l'oreille. Limite on peut dire que les Japonais se font avoir là où nous autres sommes difficilement dupe. Un bien bel exemple d'un jeu qui remplit la loi de la jaquette. Tout joueur qui observe cette cover pathétique avec son tronçon de route cheap se doute qu'un truc louche se trouve à l'intérieur de la boîte. Comme un sixième sens araignée qui nous murmurerait « attention, ceci est une bouse » à l'oreille.

 

 

 

ME0000477549_2-copie-1.jpg

 



Autre exemple encore plus édifiant avec ICO. Où comment passer d'une superbe jaquette façon Giorgio de Chirico (Jap et Europe) à … cette chose répugnante.



ico-copie-1.jpg


Bien sûr, comme toute règle, il y a des exceptions. Oui, de nos jours aussi cela existe les jeux avec des jaquettes peu inspirées (voir laides), mais dont le jeu s'en sort tout de même. Prenez Dead Space Extraction, ça c'est de la jaquette comme on en faisait dans les années 90. Oui c'est très laid et pourtant le jeu est quant à lui très sympathique au demeurant. Je vois que vous n'êtes pas convaincu et que vous réclamez un autre exemple. Sans avoir besoin de chercher bien loin je citerai God of War III. Et oui, qui aurait cru que le Dieu de la guerre himself, un blockbuster en plus, se verrai affublé d'une jaquette aussi peu inspirée et franchement ridicule.




God of War 3 GOW3Cover


Regardez-moi ça, on dirait un truc du genre «  chaque semaine chez ton marchand de journaux, retrouver assemblez Kratos, cette semaine le numéro un avec l'œil gauche accompagné de son sourcil, 70€ seulement ». Punaise ça fait cher pour avoir le Kratos complet. J'en ai déjà parlé, mais ICO s'inscrit aussi dans la case des bons jeux qui ont une jaquette de merde (aux States tout du moins).

 

4995493197db3



Il y a donc le jeu injustement enlaidis par épouvantables jaquettes et il y a les épouvantables jeux qui n'ont que ce qu'ils méritent. Ces étrons répugnants qui polluent le marché, ces navets développés à la va-vite, où sans la moindre once de talent. Étrangement cette dernière phrase peut résumer la quasi-intégralité des productions Wii et DS (n'y voyait pas là une sorte d'anti-Nintendo puisque je possède ces deux consoles et je m'amuse bien avec), mais la jaquette moche frappe sans distinction.

 

ME0000213765 2



Le point positif avec la règle de la jaquette, non ce n'est pas qu'il empêche les gens de les acheter, mais bien qu'elle sert aux masochismes du pad en quête d'expérience traumatisante. C'est plus facile de dégoûter une bombe de médiocrité quand c'est marqué en gros à l'aide d'une cover hideuse. La culture du pire. Une sorte d'anorexie vidéoludique où l'on joue au plus rebutant des nanars afin de se vider l'estomac et de se dire que finalement, un jeu que l'on croyait mauvais n'est en fait que très moyen, car le pire. Oui le vrai pire, la source du mal absolue du bousin de pixel. L'harmonie parfaite d'une jaquette atroce, d'un jeu ultra-pauvre, d'un gameplay bancale et d'un développement foireux. Ça c'est vraiment, vraiment éprouvant croyez-moi. Le "professeur" PsEuDoLeSs espère que vous avez apprécié ce petit moment instructif et léger et que vous ferez un peu plus attention aux jaquettes à présent. Allez hop devoir à la maison, trouvez moi deux jaquettes moches (une d'un jeu de plus de dix ans et une d'un jeu de moins de dix ans) hop hop au boulot ;)

 

Publié dans Actu

Commenter cet article

Emilie 05/02/2011 18:23



La dernière jaquette ma bien fait rire !
En tout cas je suis d'accord avec toi avec les jaquettes des jeux wii et ds. >

Soichiro_damma 30/01/2011 00:09



Oui mais megaman c'est un cas particulier.



NeoJin 29/01/2011 23:48



Ahah excellent article.


 


Mais j'ai des jeux aux covers horrible, datant surtout des années 80/90, qui ne sont pas forcément des daubes ( Megaman 2 sur Nes ).