Promesses et choix avec Fable III (test)

Publié le par Soichiro-damma

 

 

 

Pour la troisième fois en 6 ans, que Peter Moulineux et son studio de développement Lionhead nous fournissent l'occasion d'arpenter les terres d'Albion avec la série Fable. Le premier volet de la saga dont on nous fit des promesses extraordinaires, sorti en 2004 sur Xbox après plusieurs mois de teasing, s'est avéré être un action rpg sympathique, mais loin d'être aussi révolutionnaire que promis. Puis vint en 2008 sa suite Fable II,  cette fois-ci sur Xbox 360. Un second épisode qui lui aussi s'est avéré être une déception, la faute a tout un tas de bug et de promesses, une fois de plus, non tenues . Autant vous dire que quand la rédaction du Critical Damage GX a enfin pu mettre la main sur le 3éme volet de la licence, c'est avec très peu d'espoir quelle le fit. Fable troisième du nom sera-t-il lui aussi un jeu marqué par la malédiction d'un marketing trop ambitieux ?


51b6bGERi9L. SS500

Révolution! Mais pas trop.


Voilà déjà 50 ans que le héros du second volet qui n'est autre votre père ou mère, mais aussi l'ancien dirigeant du monde d'Albion a sauvé ce dernier de « la flèche ». Vous êtes donc la princesse ou le prince, selon votre choix et accessoirement le cadet de votre frère Logan l'actuel roi tyrannique. (C'est la mode d'appeler les souverains maléfiques par ce prénom en ce moment ou je rêve ? Comprendront ceux qui ont joué à Dragon Age Origins). Le jeu commence par le réveil de votre personnage (ce qui n'est vraiment mais alors vraiment pas orignal) par votre fidèle major d'homme Jasper puis s'ensuit un rendez-vous avec votre ami ou amour d'enfance dont le sexe est opposé au votre. Ensuite le maître d'arme, Walter, vous proposera un petit entraînement au combat à l'épée qui s'enchaînera avec un événement « tragique » qui vous demandera de faire votre premier choix morale totalement cliché, découvrir vos pourvoir de héros et vous évader du château royal avec vos deux serviteurs dans le but de renverser votre frère du trône..rien que cela.  



fable-iii-xbox-360-099

Une quête, des promesses, des choix et un trône.




Une révolution ne se faisant jamais seul il va vous falloir trouvé des partisans par le biais de quêtes principales se comptant sur les doigts de deux mains en partie amputés. Chacune d'entre elle vous fera avancer sur la route du pouvoir, sorte d'incarnation métaphysique de votre ascension au poste de roi. Sur ce chemin vous trouverez des coffres permettant d'améliorer votre personnage et dont l'ouverture n'est possible qu'en payant une certaine quantité de « sceaux de la guilde » récompense de la plupart de vos actions. Les quêtes sont l'occasion de rencontrer les différentes factions du monde qui accepteront de vous suivre si vous leur prouvez votre valeur et en bon candidat au poste de dirigeant de l'état vous serez amené à faire des promesses auprès de vos futures partisans et sujets. Puis une fois tous ce beau monde réunis il sera temps de défaire le roi et prendre sa place par la même occasion.

Une fois arrivez au sommet de l'état vous devrez accomplir votre rôle et tenir vos promesses, la chose paraît facile, mais vous apprendrez très vite que votre royaume vie sous la menace de l'attaque de monstres dont le but est de tout détruire (super original..) ce qui vous demandera de réunir une armée, chose évidemment très onéreuse. Vous devrez donc choisir d'être un bon roi et de tenir vaux promesses au risque de mettre en danger de pauvres citoyens ou au contraire de vous la jouer tyran pour réunir plus de fonds et assurer la sécurité de chacun.

 

 

 fable-iii-xbox-360-081



Des choix pas si marquants.

 

 

 

Reprenant l'idée de choix moraux de la série, vos actions pourront soit être du côté du bien ou du mal, ce dilemme Manichéen influera sur votre physique, la réaction des personnages par rapport à votre présence et plus ou moins l'aspect du monde grâce à votre statut de roi ou reine. Le problème est que finalement que vous soyez d'un côté ou d'un autre ne provoque pas tellement de changements : les villageois on peur ou non, certains environnement changes d'aspect et votre personnage aura des marques d'une couleur différente, pas de quoi tuer un poules. Le nouvel ajout de cet opus réside dans la possibilité qu'on les armes que vous possédez à changer de formes selon vaux actions, mais malheureusement cela n'arrive qu'à des moments bien précis, il est donc dommage de ne pas voir sont arme préférée changer régulièrement d'apparence.

L'idée d'être roi et de devoir tenir des promesses tout en constituant une armée est bonne sur le papier, mais dans la pratique, tous les choix qui vous seront demandés de faire se résumeront à dépenser ou non les caisses de l'état, caisses que vous pouvez remplir à votre grès, ce qui retire presque tout l'intérêt d'un tel système.

 

 

fable-iii-xbox-360-189

Simplification.

 

 

L'exploration se résume à des villes plutôt grandes, des routes et des plaines que l'on peut arpenter plus ou moins librement. Vous allez pouvoir parcourir des camps de mercenaires, des grottes, une montagne enneigé, un marché, une zone industriel, un village de hippies et bien d'autres choses. Le problème est que l'on a toujours l'impression d'avancer dans de grands couloirs, de plus la route vers votre objectif est indiqué par un chemin lumineux sorte de piste de petits cailloux virtuel qui vous indique la route à suivre la plus réduit ce qui réduit presque à néant la notion de découverte du terrain.

En combat vous pourrez soit attaquer avec une arme de corps à corps, une arme à feu ou encore la magie, est tout ça appuyant sur une touche assignée à chacune de ces options et en augmenter les effets en pressant ce bouton plus longtemps, c'est avouons le très maniable mais peu subtile, en somme en combat vous pourrez utiliser des coups classiques ou chargés, parer, esquivé et c'est tout. Les phases de combat se résume donc à marteler une touche sans plus de réflexion que cela.

De même comme dit précédemment vous pourrez acquérir des compétences grâce aux coffres sur la route du pouvoir en les payant avec des sceaux, mais voilà vous pourrez tout acheter, pas de choix, pas de spécialisation, rien.

 

Vous avez à votre disposition armes et armures, mais votre tenue n'influence en rien vos statistiques, vous battre en armure de chevalier ou totalement dévêtue vous protégera de la même manière des coups ennemies. Dans la même veine vous n'avez ni barre de mana ni barre de vie, cette dernière est juste symbolisé par des bruits de battement de coeurs et une couleur différent à l'écran à mesure des coups que votre héros encaissera et tout reviendra normale au bout de quelques secondes à la manière des fps. La seule subtilité réside dans la possibilité de combiner deux sorts pour un totale de 15 combinaisons.

 

Enfin en ce qui concerne l'interaction avec les villageois oubliez les dialogues, ici tout se fait à bases de quelques expressions imposés au hasard à chaque interaction, autant dire que vous aurez vite fait le tour de ce système pour finalement ne jamais vous en servir.

Le gameplay est donc ultra simplifié et un enfant de 7ans en comprendra la totalité en moins d'une heure de jeu.

 

 

fable-iii-xbox-360-177

Inventaire particulier...

   

Pour ce qui est des menus il n'y en a tout simplement pas, puisqu'ici il est remplacé par le « sanctuaire », sorte de petite maison divisée en plusieurs piéces qui ont chacune une fonction bien définie comme l'armurerie, le dressing ou la salle des trésors. Cet endroit est accessible à n'importe quand, sans temps de chargement et par la pression d'une seule touche. En faite ce système fonctionne plutôt bien est se montre aussi pratique qu'un inventaire classique, mais en plus sympathique.

 

 

23913

Il n'y a pas que le physique qui compte dit ton.

 

 

 

Venir à bout de l'aventure vous demandera moins de 10 heures si vous voulez faire l'aventure en ligne droite, mais si vous voulez vraiment faire le tour du jeu il faut plutôt en compter une trentaine. L'univers est agréable à regarder sans être une claque technique la faute à un moteur vieillissant. Les animations ne sont pas très nombreuses , la modélisation des personnages n'est pas vraiment une réussite et les effets tombent un peu à plat. Heureusement l'humour omniprésent permet de s'attacher facilement au monde qui sera le votre, il faut aussi compter sur un doublage intégrale très réussis malgré une synchronisation labiale foireuse. Enfin il est à noter que la bande originael se révèle être un plaisir pour les oreilles.

 

fable-iii-xbox-360-182

L'Avis de Soichiro sur Fable III :

 

 

13/20

 

 

 

Fable III est un action rpg sympathique qui tente peut à peut de réaliser les promesses des deux premiers opus, mais il souffre d'un manque de finition technique, d'un scénario toujours aussi peu profond et surtout du sacrifice de son gameplay au profit d'une simplification outrancière. Si vous êtes un néophyte du genre ce jeu saura combler vos attentes, pour les autres passer votre chemin.


fable-iii-xbox-360-140-copie-1 

 

   Comment tuer de bonnes idées sur l'hotel de la simplification

 



N'oubliez
pas de vous abonner à notre flux rss, retrouvez nos vidéos sur  Dailymotion et vos commentaires sont toujours les bien venus.

Publié dans Test

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article